Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens de Becky Albertalli

simonRésumé

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui.

Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro).

Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

Mon avis

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un de ces romans agréables à lire, qui vous laissent avec le sourire aux lèvres une fois la lecture terminée. Le roman nous décrit, en plus des échanges de mails entre Simon et Blue, la vie de lycéens plutôt sympathiques, une bande de potes que l’on aurait eu envie d’avoir au lycée. Simon, est un personnage attachant, marrant que l’on apprécie en tant que lecteur. Concernant l’intrigue, bien évidement plus l’histoire avance, plus on a envie de découvrir qui se cache derrière le pseudonyme de Blue! L’homosexualité n’est pas stigmatisée, la question du coming out est présente tout cela traité de manière bienveillante.

Mais malgré tout cela, cette lecture n’a pas été un coup de cœur. J’ai apprécié ma lecture mais a aucun moment j’ai été véritablement « captée », j’ai trouvé le tout assez convenu. J’ai d’ailleurs deviné assez rapidement l’identité de Blue même si l’auteur essaie de nous mener sur de fausses pistes. De plus, la traduction m’a quelque peu surprise, j’ai trouvé le vocabulaire peu adapté pour des adolescents (mais je ne sais pas ce qu’il en est dans la version originale).

Pour résumer, c’est un roman plein de bons sentiments à lire si on veut passer un moment agréable de lecture. Mais je pense que dans mon cas, l’histoire n’était pas assez « forte » émotionnellement.

Ma note: 6/10

Publicités

Si loin de toi de Tess Sharpe

siloindetoi

Résumé

Sophie Winters a failli mourir. Deux fois. Survivante.

Blessée à vie, elle est accro aux anti-douleurs. Droguée.

Mina, sa meilleure amie, a été tuée sous ses yeux. Traumatisée.

Personne ne croit à sa version des faits. Ni la police. Ni sa famille. Seule au monde.

Elle se battra pour qu’éclate la vérité. Au nom de l’amour. Prête à tout.

 

Mon avis

Ce roman est de ceux qui laissent une forte impression et dont la lecture s’avère à la fois éprouvante mais aussi très émouvante. Ce fut un véritable coup de poing. Sophie, cette héroïne brisée émotionnellement et physiquement qui se bat pour lever le voile sur la mort de sa « meilleure amie » mais aussi pour trouver la paix est un personnage extraordinaire. Je l’ai adorée, je m’y suis attachée. J’ai souffert, espéré avec elle, j’ai ressenti sa colère et son désespoir. Quant au personnage de Mina que l’on découvre à travers les flash backs, j’ai été partagée car malgré l’amour inconditionnel que lui portaient Sophie et Trev, son frère, on découvre au fil de l’histoire un personnage qui pouvait se montrer cruel et égoïste parfois (un peu comme Sarah). L’amour est d’ailleurs omniprésent dans le roman, sous différentes formes et dans toute la complexité qu’il peut revêtir. Les personnages secondaires sont également intéressants à suivre et Rachel constitue une véritable bouffée d’air frais. C’est un roman très riche et bien écrit. L’intrigue nous tient vraiment en haleine, je n’ai pas pu lâcher ce livre jusqu’à la fin (j’ai d’ailleurs lu jusqu’à 4h du matin pour le terminer). Les mots me manquent tant les sentiments véhiculés par l’écriture de Tess Sharpe sont forts.  Certaines phrases m’ont d’ailleurs beaucoup marquées. Quant au dénouement, celui-ci est vraiment à la hauteur, je n’ai rien vu venir. Tess Sharpe est décidément pour moi une auteure à suivre.

Si je devais soulever un point négatif se serait sûrement l’alternance des chapitres dans le présent et dans le passé qui pourront dérouter certains lecteurs mais qui pour moi permettent de lever progressivement le voile sur toute l’histoire.

J’espère vous avoir donné envie de lire ce roman, les mots me manquent pour transmettre toutes les émotions que j’ai pu ressentir. Un véritable coup de cœur pour terminer l’année.

Ma note: 10/10

 

 

Bookhaul de décembre

Bonsoir très chers lecteurs et joyeux noël un peu en retard!

Aujourd’hui je ne vous présenterai pas la critique d’un livre mais un bookhaul particulier: voici tous les livres qui m’ont été offert pour mon anniversaire et noël que je n’ai pas encore lus! ( Ma très chère Léa m’a offert Fièvre Noire, que j’ai déjà lu donc il n’apparaîtra pas sur cet article). Commençons!

L’art de la quiétude de Véronique Aïache

chats.jpg

Livre offert par mon frère que j’ai hâte de lire. Je pense qu’il me donnera des clés pour me détendre, écouter mes intuitions et lâcher prise sur certaines situations.

Les énigmes de Sherlock Holmes Lost Cases

sherlock holmes.jpg

En tant que grande fan d’énigmes, ce livre me ravit. J’ai hâte de commencer à me plonger dedans. Celles-ci sont classées par difficulté (élémentaires, faciles, perfides et diaboliques) et les solutions sont bien évidemment à la fin du livre.

Wonder Woman: Warbringer de Leigh Bardugo

wonder woman.jpg

Roman offert par ma chérie et que j’avais cité dans mon tag de noël. Je n’ai rien à ajouter si ce n’est que j’espère ne pas être déçue!

Les Marvels de Brian Selznick

les marvels.jpg

Regardez cette merveille! Ce roman graphique promet un voyage aussi énigmatique que beau.

Dictionnaire du cinéma asiatique sous la direction d’Adrien Gombeaud

ciné asiat.jpg

Cet énorme dictionnaire sur le cinéma asiatique est riche d’informations, de titres de films et de réalisateurs à connaître! Étant fan de cinéma asiatique (et surtout Coréen), une liste de films à voir longue comme le bras risque de bientôt voir le jour!

Harley Quinn: Little Black book  de Jimmy Palmiotti et Amanda Conner et Harley Quinn: l’histoire démente d’une nouvelle icône

hrley quinn.jpg

Pour terminer, je vous présente deux comics centré sur ma super-vilaine préférée: Harley Quinn. J’en profite pour vous montrer ma nouvelle figurine qui est absolument magnifique!

Harley Quinn Little Black Book est un récit complet tandis que le second retrace l’histoire du personnage depuis ces débuts. Je ferai un article spécialement dédié à ce personnage dans lequel je vous donnerais mon avis sur tous les comics que je lis la concernant.

Voilà, j’espère que cet article vous plaira. N’hésitez pas à me dire si vous avez déjà lu certains des livres présentés et dites-moi si vous avez reçus des livres à noël vous aussi!

A Bientôt!

Le pensionnat de Mlle Géraldine tome 1: Étiquette et espionnage de Gail Carriger

mllegeraldineRésumé:

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Mlle Géraldine pour le perfectionnement des jeunes dames de qualité. Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr.

C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut. C’en est une autre que d’apprendre à la faire en lançant un couteau.

Mon avis:

Dans l’ensemble, ce roman m’a plu et possède tous les éléments qui étaient susceptibles de m’intéresser: le côté Steampunk avec la présence d’automates, dirigeables, animaux mécaniques;  l’époque victorienne au cours de laquelle évolue Sophronia, une héroïne intelligente et téméraire ainsi qu’une écriture pleine d’humour et de cynisme. Les personnages secondaires sont attachants même si le tout s’avère assez léger. Dans ce premier tome, l’histoire est centrée autour d’un prototype assez mystérieux qui donnera lieu à toutes sortes de péripéties.

Ce premier tome peut être vu comme un roman d’introduction dans cet univers. L’action est peu présente, et le roman nous présente essentiellement le pensionnat (qui est un énorme dirigeable) les camarades (et ennemie) de Sophronia, les professeurs qui y enseignent ainsi que le contexte dans lequel l’héroïne évoluera. Le tout reste également assez convenu et peut être adapté à un public de jeunes adolescents. Il ne s’y passe finalement pas grand chose mais ce tome m’a tout de même donné envie de lire la suite pour en apprendre plus sur cet univers, sur le pensionnat et les différents personnages.

Ma note: 5/10

Book Tag de Noël

Bonjour chers lecteurs!

J’ai été taguée par mon amie Léa sur le thème de Noël, ma période préférée de l’année.

1) Qu’est-ce qui annonce Noël selon toi?

Sans hésiter, la diffusion des téléfilms de noël! Je n’aime pas vraiment ça mais ils ont l’avantage de nous mettre dans l’ambiance dès novembre!

2) Quel est le livre qu’on peut offrir à tout le monde, selon toi?

C’est une question difficile car il faut à la fois penser à l’âge de la personne et à ses goûts. On ne peut pas offrir le même livre à un enfant/ado et un adulte. Mais je pourrais offrir Six of Crows aussi bien à un ado qu’à quelqu’un de mon âge (ce que j’ai fait hahaha).

sixofcrows

3) Quel est le livre que tu aimerais le plus recevoir à Noël ?

J’aimerais beaucoup recevoir Wonder Woman: Warbringer de Leigh Bardugo, une écrivaine que j’adore! (Heartless de Marissa Meyer serait absolument super aussi!)

Wonder-Woman

4) Quel est ton lieu préféré pour lire pendant l’hiver?

Mon lit est mon endroit préféré pour lire! Sous la couette, avec un thé et du chocolat. Le bonheur!

5) Quel est le livre que tu aimes/aimerais/pourrais relire avant Noël?

Lorsque j’étais au lycée, je relisais Les hauts du Hurlevent pendant la période de noël, comme une tradition. Depuis quelques années, je relis un Harry Potter. Mais j’aimerais également relire Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Saenz.

ari et dante

6) Quel est ton film de Noël préféré?

Je n’ai pas de film de Noël préféré mais j’adore revoir des Disney. Cette année, j’ai vraiment envie de revoir Zootopie et Vaiana.

7) Quel est ton livre préféré de l’année écoulée?

Crooked Kingdom de Leigh Bardugo. Je suis une fan absolue de cette duologie. Ex aequo avec Lady Helen et le Club des Mauvais jours.

crookedkingdom.jpg

8) Dans quel livre aimerais-tu passer Noël?

Dans l’univers d’Harry Potter, c’est sûrement lié au fait que je relis au moins un tome pendant cette période.

9) Ta musique préférée pour cette période?

All I want for Christmas is you! Évidement! Et par Mariah Carey hein!

 

Ce tag m’a donné envie de vous parler de mon amour pour la saga de Leigh Bardugo, ce que je ferai prochainement.

Je tague toutes les personnes qui auront envie de répondre à ces questions 🙂

Lady Helen, tome 2: Le pacte des Mauvais Jours d’Alison Goodman

Maintenant que la critique du premier tome est disponible sur le blog, je peux vous parler de ce tome 2 qui tient toutes ses promesses.

A66348_lady_Helen_T2_couv.indd

Résumé:

En 1812, Lady Helen a été chassée par son oncle après les événements scandaleux qui se sont déroulés durant son bal. Elle trouve refuge dans la station balnéaire de Brighton. Acceptant son destin de Vigilante, elle s’entraîne avec Lord Carlston et ses alliés à combattre et à utiliser ses pouvoirs. Tandis que l’état de santé de Lord Carlston se dégrade, M. Pike, membre du club des mauvais jours, fait son apparition et lui confie une mission qui risque de tout bouleverser.

 

Mon avis:

Ce second tome est bourré d’action, pour mon plus grand plaisir. Lady Helen, maintenant à Brighton, doit apprendre à utiliser ses dons de Vigilante et à manier l’art du combat tout en sauvegardant sa réputation. Voir une femme de ce temps se battre, courir, sauter mais également se travestir pour certaines missions est totalement jouissif. Ce tome est bourré d’affrontements et on assiste même à une course poursuite! Le mélange de traditionnel et de modernité est toujours aussi brillamment réalisé par Alison Goodman. Dans ce tome, Lady Helen va devoir enquêter pour le compte de M. Pike et pour cela faire preuve de ruse et d’audace pour passer inaperçue. On retrouve tous les traits de personnalité qui font la force de ce personnage. Concernant les personnages secondaires, j’aime particulièrement M. Hammond, qui est un ami pour Helen et pour lequel j’ai beaucoup compati. Sa sœur en revanche est plutôt antipathique. Darby est un personnage qui apporte une touche d’humour mais également de tendresse et on ne peut qu’aimer la relation qui se noue avec M. Quinn, le Terrène de Lord Carlston. Quant à lui, qui n’est pas sans rappeler M. Darcy, il apparaît encore plus insaisissable du fait de son état de santé. Sa relation avec Lady Helen devient de plus en plus forte. On assiste, tout au long du roman à une attirance qui devient de plus en plus intense mais de plus en plus douloureuse aussi. La fin du roman nous tient littéralement en haleine et la révélation finale promet un troisième tome tout aussi prenant. Les thèmes abordés (la place de la femme à cette époque, le comportement des hommes, le rejet des homosexuels) enrichissent encore plus ce roman qui a déjà tout pour plaire.

Pour conclure, j’ai été absolument conquise par ce deuxième tome de Lady Helen. Cette saga est incontestablement ma préférée de l’année.

Ma note 10/10

 

Lady Helen tome 1: Le club des Mauvais Jours d’Alison Goodman

Je viens de finir ma lecture du tome 2 de Lady Helen mais avant de vous en livrer ma chronique, je dois d’abord vous parler du premier tome.

Lady Helen: le club des Mauvais jours

Le-club-des-mauvais-jours

Résumé

Londres, Avril 1812….
Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais une bonne de la maison disparait, des meurtres sanglants sont commis, la plongeant soudain dans les ombres de la Régence. Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour rejoindre lord Carlston et basculer dans un monde terrifiant ?

 

Mon avis

La citation choisie par la maison d’édition décrit parfaitement le roman: « Entre romance à la Jane Austen et fantasy noire ». En tant que grande fan des romans de Jane Austen, le contexte historique m’a beaucoup plu. Alison Goodman le retranscrit avec beaucoup de justesse et de précision. Lorsque le roman commence, Lady Helen, une jeune aristocrate orpheline, s’apprête à faire ses débuts dans le monde. On suit les usages de l’époque et tout le début paraît bien classique mais dans le bon sens du terme. S’en suit pour elle la découverte de ses dons de Vigilante, qui lui permettent de voir les abuseurs (des créatures démoniaques se nourrissant de l’énergie vitale des humains) et de les combattre. Le fantastique se mêle de manière tout à fait crédible au traditionnel grâce à un travail de recherche et une histoire solidement élaborée par Alison Goodman. L’histoire est prenante à souhait, sans temps morts. Le personnage de Lady Helen attire la sympathie tant il est moderne, à l’image d’une Elizabeth Bennett. Son intelligence, son courage et sa force en font une héroïne intéressante avec de la profondeur. Les personnages liés au club des Mauvais Jours sont également intéressants et apportent leur lot de mystère notamment le personnage de Lord Carlston qui fascine autant qu’il effraie. L’action est vraiment présente dans ce premier tome qui tient en haleine et la fin du roman ne déçoit pas. Cette lecture fut un véritable coup de cœur que je recommande fortement.

Ma note: 10/10